Manuel Moreira

Directeur de l’Observatoire des Sciences de l’Univers en région Centre Val de Loire depuis septembre 2019, et de la composante OSUC de l’Université d’Orléans. Professeur des Universités à l’Université d’Orléans, affecté à l’ISTO, depuis septembre 2020.

Géochimiste des gaz rares

Après des études de sciences de la Terre à l’Université Paris-Diderot et une thèse à l’Institut de Physique du Globe de Paris, je suis parti en post doctorat à la Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI), auprès de Mark Kurz. En 1999, j’ai été recruté comme maître de conférences à l’Université Paris Diderot, puis professeur des universités en 2006.

Je suis spécialiste de la géochimie des gaz rares, et je travaille principalement sur l’origine et l’évolution des éléments volatils sur Terre. Mon outil est la spectrométrie de masse dédiée à l’analyse des gaz rares, sur des échantillons géologiques et des échantillons extraterrestres.

En 2019, j’ai déménagé mon laboratoire à l’ISTO (Institut des Sciences de la Terre à Orléans) et j’ai pris la direction de l’OSUC. Je suis devenu professeur des Universités à Orléans en septembre 2020.

La direction de l’OSUC

Depuis 2019, je dirige l’Observatoire des Sciences de l’Univers en région Centre-Val de Loire. Cela signifie que je suis le directeur de la Composante OSUC de l’Université d’Orléans et de l’Unité Mixte de Service (UMS 3116) du CNRS, de l’Observatoire de Paris et de l’UO qui y est associée.

Mes missions sont d’assurer le bon fonctionnement de la formation à l’OSUC (1 licence ST, 1 licence professionnelle, 2 masters), d’animer une recherche transverse entre les différents laboratoires de l’OSUC (ISTO, LPC2E, Nançay + équipes de différents laboratoires à Orléans), et d’administrer les 8 services nationaux d’observation (SNO).

Les OSU étant les structures « fers de lance » de l’INSU, je mets en œuvre les missions qui nous sont demandées par nos tutelles (Schéma stratégique du numérique, estimation de l’empreinte carbone des laboratoires, promotion de la recherche et de l’observation, interaction avec les partenaires régionaux, …).

Projets en cours

  • Le nouveau master GEODATA est en cours de montage, permettant d’offrir une nouvelle formation sur les thématiques de l’acquisition et du traitement de la donnée scientifique dans le domaine des sciences de la Terre, de l’environnement et de l’espace.
  • Un GEODATA_LAB est en cours d’installation, apportant aux formations de l’OSUC de nouveaux outils pédagogiques
  • La création d’outils pédagogiques de géologie virtuelle, permettant aux enseignants et aux étudiants d’avoir accès à une banque d’échantillons virtuels, en réalité augmentée.
  • Une réflexion sur la transformation de la composante OSUC en École des Sciences de la Terre, de l’Environnement et de l’Espace (EOSTEE), ce qui offrira une meilleure visibilité et donc une meilleure attractivité.